Tesla la voiture électrique

Lis moi avec webReader

Les voitures électriques envahissent de plus en plus le marché automobile. Moins polluantes, mais tout aussi performantes, les voitures vertes voient leurs ventes augmenter ces dernières années.

vec le succès de Tesla, et l’investissement de 50 millions de dollars du constructeur Daimler dans la petite entreprise de voitures de sport écolos, tout laisse à penser que le marché de la voiture verte n’est qu’au début de son apogée.

1. Le projet Teslatesla-logo

Tesla c’est le projet fou de deux entrepreneurs de la Silicon Valley, Martin Eberhard et Marc Tarpenning, d’allier voiture de sport et voiture verte ! Pour le mener à bien, ils ont parvenus à lever plus de 60 millions de dollars auprès d’investisseurs américains très en vue tels que Larry Page et Sergey Brin, les fondateurs de Google. L’entreprise s’appelle Tesla Motors et s’est donnée pour objectif de vendre des voitures écologiques aux américains et, depuis peu, en Europe. En effet, suite au succès de son premier modèle et grâce à l’investissement de la société Daimler, Tesla a décidé de venir rouler en Europe !

2. L’arrivée de Tesla en Europe

Tesla a annoncé en avril dernier l’ouverture de cinq centres de vente en Europe. Le premier ouvrira à Londres à la fin du mois, suivi de ceux de Munich et Monaco. La concession londonienne doit ouvrir ce printemps près de l’aéroport d’Heathrow. Le constructeur de véhicules électriques a fait savoir que les premiers modèles, conformes aux réglementations européennes, seront livrés en juin. Tesla distribuera dans un premier temps le modèle Roadster 100 % électrique puis sa berline familiale électrique, le modèle S sedan, à partir de fin 2011.

Tesla est donc une entreprise qui roule, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis puisque les centres de vente de New York, Seattle et Chicago ouvriront fin juin, suivis par celui de Miami. Ces nouveaux centres viennent s’ajouter aux magasins phares de Tesla inaugurés il y a un an en Californie du Nord et du Sud. Tesla est également en train de prospecter des points de vente à Washington DC et à Toronto.

tesla-roadster

3. La nouvelle Tesla S

La Tesla S, comme le modèle Roadster, utilise des batteries Lithium-ion. Selon le constructeur, elles ont une meilleure densité énergétique et autorisent une autonomie de 260 km. De plus, le fabricant propose un pack de batterie supplémentaire en option afin d’atteindre une autonomie de 480 km. La recharge s’effectue sur une prise secteur 22O volts, en 4 heures pour une charge complète. La vitesse de pointe est annoncée à 210 km/h et le 0 à 100km/h en environ 6 secondes. Il s’agit donc bien d’une voiture sportive ET électrique !

De plus, cette berline familiale peut accueillir jusqu’à sept passagers. Côté équipements, les futurs propriétaires de la Tesla S disposeront d’un intérieur cuir, d’un écran multifonctions de 17 pouces implanté sur la console centrale (réseau 3G et connexion Internet) et de jantes de 21 pouces.

tesla-s-5

La nouvelle Tesla S surfe sur la vague du succès puisqu’une semaine après son annonce, 520 modèles étaient déjà commandés. Tesla ouvre donc le marché de la voiture électrique et tout laisse à penser qu’il sera florissant. Par conséquent, Tesla évangélise le marché de la voiture électrique et prouve que c’est un marché viable commercialement. Les indicateurs du succès de Tesla à date nous laissent penser qu’elle aura tout d’une grande.

Laisser un commentaire